A toi, deux mille seize.

16:00


Comment décrire cette année qui touche à sa fin ? Décrire tout ce qui m'est arrivée. Je pense que la meilleure façon c'est de s'adresser directement à elle, car elle et moi savons. Alors c'est à toi que je m'adresse, à toi, 2016 que j'écris.

Tu n'as pas été tendre avec moi. Bien qu'au début, tu m'as fait vivre de très belles choses, cela s'est très vite entachée. Tu m'as donné beaucoup de fil à retordre, et durant plusieurs mois j'ai eu beaucoup de mal à vivre avec cela. Je me suis découverte des facettes de moi que je n'imaginais pas et que peut-être je n'aurais préféré connaître. Honnêtement, j'ai hâte que tu tournes ta dernière page pour te ranger ensuite parmi mes 17 autres années vécues. Malgré cela, je ne peux nier que tu m'as plus appris sur moi-même que ces autres années, c'est généralement en se relevant que l'on se transforme, comme le phœnix renaît de ses cendres, et c'est ce que j'apprend aujourd'hui, pour la première fois de ma vie.

Mais il est tant de ce dire au revoir, il est tant que je me remette à espérer, je reste toujours cette petite fille qui croient à ces histoires que les grandes personnes ne croient plus, sur l'amour, sur la beauté des choses. Mais j'ai fermé les yeux de fatigue et je veux maintenant les ré ouvrir.


Vous aimerez peut-être également

0 commentaires

«Faire ce que tu aimes, c’est la liberté; Aimer ce que tu fais, c’est le bonheur»
Parce que j'aime ce que je fais, et que vos commentaires sont une part de ce bonheur ♥

Disclaimer

Le contenu de ce blog, à savoir images et textes sont la propriété de la responsable de ce blog. Toute reproduction même partielle du contenu est interdite ou doit faire l'objet d'une autorisation au préalable.

Collaboration

Les articles comportant un * à leur titre sont des articles sponsorisés par la marque.